Agnès Maltais ministre du Travail et responsable de la Capitale-Nationale

Agnès Maltais et Pauline Marois à l'Assemblée nationale Agnès Maltais et Pauline Marois à l'Assemblée nationale

La députée péquiste de la circonscription de Taschereau, Agnès Maltais, a été nommée ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale par la première ministre Pauline Marois, mercredi après-midi, à l'Assemblée nationale.

Elle occupera également les fonctions de ministre responsable de la Condition féminine et sera aussi ministre responsable des régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches.

Rappelons que Mme Taschereau est la seule députée péquiste de la région de la Capitale-Nationale à avoir été élue aux élections du 4 septembre.

Le maire Labeaume était tout sourire mercredi après-midi. Le maire Labeaume était tout sourire mercredi après-midi.

Une excellente nouvelle, dit Labeaume

Le maire Labeaume s'est réjoui mercredi après-midi de la nomination de Mme Maltais au ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale. Il estime qu'il s'agit d'une bonne nouvelle pour la région et l'avancement des dossiers régionaux.

« C'est primordial d'avoir Mme Maltais ici [...] C'est une excellente nouvelle! Elle connaît tous les dossiers de la région de Québec. » — Régis Labeaume

Le maire Labeaume estime que la nouvelle ministre du Travail saura être sensible aux demandes de la Ville de Québec, notamment en ce qui concerne le droit de lock-out.

« On va trouver les chemins pour régler les problèmes des fonds de pension, des relations de travail. On va être capable d'en parler. On a un interlocuteur qui est dans la ville. Pour moi, c'est extraordinaire, honnêtement », a indiqué M. Labeaume.

Questionnée à savoir si elle allait répondre à la volonté du maire Labeaume de rééquilibrer les rapports de force dans les municipalités, la nouvelle ministre du Travail a joué de prudence.

« Mme Marois a déjà exprimé notre opinion là-dessus, mais, maintenant, on a dit qu'on essaierait de voir comment on peut aider. Je suis là pour amener de la cohésion et vraiment un apaisement dans les relations de travail au Québec. Alors, je vais être très attentive à amener tout le monde ensemble », a indiqué Mme Maltais.

Par ailleurs, les élus municipaux de Québec et de Lévis devront désormais frapper à la porte du député de la circonscription de Jonquière, Sylvain Gaudreault.

Danielle Roy-Marinelli Danielle Roy-Marinelli

Ce dernier a été nommé ministre des Affaires municipales et ministre des Transports, deux des trois ministères qui ont d'ailleurs été ciblés comme prioritaires par le maire de Québec.

De son côté, la mairesse de Lévis, Danielle Roy-Marinelli, estime que la nomination de Sylvain Gaudreault à ces deux ministères importants sera avantageuse d'une certaine manière.

« Il va avoir énormément de pain sur la planche, mais peut-être qu'on pourra faire une pierre deux coups quand on le verra. On verra les dossiers des affaires municipales et des transports en même temps », a réagi la mairesse de Lévis.