Madonna en grande forme sur les plaines d'Abraham

Madonna sur les plaines d'Abraham Madonna sur les plaines d'Abraham  Photo :  PC/FRANCIS VACHON

La reine de la pop est débarquée pour la première fois à Québec, samedi soir, devant une immense foule massée sur le site des plaines d'Abraham.

C'est sur le coup de 22 h 20 que Madonna a mis fin à la longue attente des quelque 72 000 admirateurs, dont bon nombre s'étaient rendus sur le site tôt dans la journée. Le spectacle conçu en tableaux et très théâtral s'est amorcé dans une ambiance solennelle campée dans un imposant décor de cathédrale projeté sur l'écran en arrière-plan, un grand encensoir balançant au-dessus de la scène. D'un coup de fusil, la diva a fait voler en éclat les vitraux virtuels. Le concert était lancé.

Pendant presque deux heures, la Madone a enfilé ses 22 chansons, dont la grande majorité tirée de son dernier album MDNA.

Après un début tout en violence grâce à l'abondance de fusils et effusions de sang sur grand écran dans Gang Bang et Revolver, le ciel s'est éclairci peu à peu et Madonna a troqué son costume sombre contre celui de majorette, le temps que le public se réchauffe à Express Yourself.

De Girls Gone Wild à Celebration en passant par Vogue, Give Me All Your Luvin', Like a Prayer, I'm Addicted, toutes les pièces se sont succédé dans un enrobage multimédia et chorégraphique époustouflant et impeccable. Madonna a offert avec une énergie remarquable un spectacle léché, laissant peu de place à l'improvisation.

Au cours de la soirée, la chanteuse a pris le temps de dédier la chanson Masterpiece à sa mère, de présenter son fils Rocco sur scène et d'interpréter Like a Virgin, totalement revampée, en version lente acoustique avec piano.

Foule sur les Plaines au spectacle de Madonna Foule sur les Plaines au spectacle de Madonna

Si la chanteuse a, à un moment, fait allusion à ses racines québécoises et à l'héroïne française Jeanne d'Arc, tout en agitant le fleurdelisé, elle ne s'est toutefois pas franchement exprimée dans la langue de Molière. Les spectateurs ont pu entendre un décompte en français dans Express Yourself et un vigoureux « Fuck oui! » alors que la chanteuse invitait ses admirateurs à bannir la discrimination, la haine, l'intolérance.

Les effets scéniques, éléments de cirque, acrobaties, danses et chorégraphies aux mouvements disloqués se sont succédé toute la soirée, tandis que la foule a crié son amour et son admiration à la chanteuse portant l'inscription No Fear sur le dos nu.

Malgré le spectacle bien rythmé, le site des Plaines ne s'est pas transformé en immense piste de danse tel que le promettaient les organisateurs du concert à Québec. Plusieurs spectateurs rencontrés après la prestation se sont montrés déçus, voire mécontents de la sélection de pièces qui faisait une large place aux chansons moins connues du 12e album MDNA.

Madonna donnait à Québec le seul spectacle en plein air au Canada et devant la plus importante foule de sa tournée MDNA. La Madone s'arrêtera prochainement dans trois autres villes au Canada, soit à Ottawa (10 septembre), à Toronto (12 et 13 septembre) et à Vancouver (29 et 30 septembre). La reine de la pop a entrepris la tournée de promotion de son album MDNA à la fin mai, à Tel-Aviv. Elle terminera sa tournée en Argentine le 22 décembre.

Par Véronica Lê-Huu

Québec en direct Afficher le fil complet

Facebook