La Financière agricole poursuivie pour 100 millions

La Financière agricole poursuivie pour 100 millions $

Un collectif de producteurs de porcs indépendants intente une poursuite en Cour supérieure contre la Financière agricole du Québec. Ils réclament 100 millions de dollars à l'organisme.

Les 11 signataires du recours conjoint déposé vendredi après-midi au palais de justice de Québec considèrent la Financière agricole responsable de leurs difficultés financières.

Les producteurs remettent en cause le programme d'assurance stabilisation des revenus agricoles et, plus particulièrement, la méthodologie utilisée dans le calcul du coût de production. Ils soutiennent que la méthode ne représente pas les coûts réels de production d'une ferme familiale et qu'elle avantage les grandes entreprises qui vendent du grain, élèvent des porcs et possèdent parfois un abattoir.

La conséquence, selon eux, est que des producteurs indépendants sont en difficulté financière ou ont perdu leur ferme.

Au moins 1500 producteurs pourraient s'ajouter à la liste des requérants.

Le représentant des producteurs de porcs, Me Gérard Samet, soutient que la Financière agricole, qui relève du gouvernement, veut éliminer les petits producteurs.

« Quand elle les accule à la faillite, c'est quelque chose de tout à fait injuste lorsque ce sont des producteurs indépendants qui gèrent bien leurs affaires. Il s'agit d'une volonté apparemment délibérée d'éliminer les petits producteurs familiaux. C'est un choix de société possible et dans ce cas-là, il faut les indemniser. On ne peut pas les laisser tomber comme cela. »

Après le dépôt de la requête, les parties vont se revoir en cour le 10 octobre pour fixer le calendrier des audiences.

Me Samet s'attend à un jugement d'ici un an, à moins que les parties concluent une entente hors cours entre temps.

La Financière agricole est une société d'État qui joue un rôle d'assureur pour les agriculteurs et qui intervient auprès de ceux éprouvant des difficultés.