Légionellose : déjà 40 cas déclarés, dont 3 mortels, et la source reste inconnue

Le compte rendu de Nicole Germain

La Direction de la santé publique de la Capitale-Nationale n'a toujours pas établi la source précise de l'éclosion de la maladie du légionnaire à Québec. Au total, 40 cas ont été déclarés depuis le 17 juillet dernier, dont 3 se sont avérés mortels.

Les malades, dont l'âge moyen est de 62 ans, sont répartis dans un vaste périmètre d'environ 1,5 kilomètre de rayon, qui couvre les quartiers Saint-Jean-Baptiste, Saint-Roch, ainsi que le Vieux-Limoilou.

« L'hypothèse la plus probable serait une contamination des personnes par une des tours à refroidissement située sur l'un de nos bâtiments dans la basse-ville de Québec », explique le directeur régional de la santé publique, le Dr François Desbiens.

La Direction de la santé publique, le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de la Vieille-Capitale et la Ville de Québec ont mis sur pied un plan d'action pour venir à bout de la maladie.

À partir du 21 août, 22 tours de refroidissement situées dans le périmètre concerné feront l'objet d'une inspection. Des inspections pourraient également être effectuées dans 19 autres tours de refroidissement situées en périphérie de cette zone.

Tous les propriétaires de bâtiments ont déjà été contactés et invités à vérifier leur tour de refroidissement et à procéder au nettoyage nécessaire pour en assurer l'entretien.

À plus long terme, la Direction de la santé publique recommandera au gouvernement de créer un registre permanent des édifices qui sont dotés d'un tel système. Une telle demande avait été faite dans les années 90, mais personne n'y avait donné suite.

La légionellose, aussi appelée maladie du légionnaire, est une forme de pneumonie sévère qui se manifeste notamment par la toux, de la fièvre et une difficulté à respirer.

Les bactéries qui causent la légionellose se développent, entre autres, dans l'eau stagnante utilisée dans les tours de refroidissement des gros bâtiments. Quand cette eau se met à circuler dans le système de climatisation, elle se répand dans l'air sous forme de fines gouttelettes. Habituellement, deux ou trois cas sont répertoriés chaque année à Québec.

Tour de refroidissement Tour de refroidissement