Fourbir les armes

Le Renouveau municipal de Québec et le Défi vert tiennent leur congrès cette fin de semaine, rapporte Catherine Lanthier.

Le Renouveau municipal de Québec (RMQ) et le Défi vert de Québec peaufinent leur stratégie en prévision des élections municipales de cet automne.

Le Renouveau municipal de Québec et le Défi vert de Québec ont tenu leur congrès samedi en prévision des élections municipales de novembre prochain.

Réunis en congrès cette fin de semaine à Québec, les deux partis d'opposition entendent mener une chaude lutte au maire Régis Labeaume.

Le RMQ veut d'ailleurs passer un message à la population : Régis Labeaume fait cavalier seul, alors que le RMQ forme une équipe à l'écoute des citoyens. « Ce qu'on a contre le maire actuel, c'est sa façon de gouverner. Son côté extrêmement autoritaire », explique Serge Petitclerc, candidat pour le RMQ dans le district de Saint-Sauveur.

« On peut regarder un peu le projet de Labeaume, c'est aussi beaucoup copié sur nos anciens programmes. Donc, au lieu d'avoir une pâle copie qui fait son cirque à l'Hôtel de Ville, pourquoi ne pas avoir l'original? », affirme quant à lui Jean-Thomas Grantham, militant pour le RMQ.

Projet de tramway

Le RMQ fera du transport en commun un enjeu électoral important au cours des prochains mois. Le parti s'engage d'ailleurs à élaborer un plan de transport pour implanter un tramway à Québec. Rappelons que Régis Labeaume avait qualifié ce projet de « grosse folie ».

Pour le RMQ, il s'agirait d'une occasion de libérer des autobus pour mieux desservir tout le territoire. Le parti souhaite également offrir de meilleurs services aux citoyens. « Notre priorité elle est très claire, c'est le maintien et la bonification des services de base à la ville et l'amélioration de la qualité de vie dans les quartiers », résume Alain Loubier, chef du RMQ.

Yonnel Bonaventure Yonnel Bonaventure sera candidat à la mairie.

Un candidat pour les verts

À l'instar du RMQ, le Défi vert de Québec a également tenu son congrès samedi. Le parti présentera d'ailleurs un candidat à la mairie de Québec. Il s'agit d'Yonnel Bonaventure, qui s'est déjà présenté à sept reprises pour le Parti vert du Canada et du Québec.

« On n'est pas non plus un parti assez grand et avec des grands moyens pour pouvoir se présenter partout. Alors, on fait confiance aux autres échevins qui pourront être élus pour défendre nos idées vertes », explique M. Bonaventure.

De son côté, le fondateur et chef du Défi vert de Québec, Richard Domm, se présentera comme conseiller municipal, probablement dans le district Limoilou.