Le pape François succède à Benoît XVI

Démission du pape Benoît XVI : surprise à Toronto

Réaction du cardinal de Toronto

Le cardinal de Toronto Thomas Collins est « surpris » de la décision du pape Benoît XVI de quitter son poste le 28 février prochain, en raison de son âge avancé de 85 ans.

L'archevêque de Toronto raconte que le pape avait tout de même indiqué dans le passé qu'il démissionnerait s'il ne se sentait plus capable d'accomplir ses fonctions. Dans ce contexte, il dit que c'est une « bonne décision ».

Le cardinal Collins, qui n'est pas un candidat pressenti à la succession de Benoît XVI, affirme qu'il n'a pas eu le temps de réfléchir à des successeurs potentiels.

Il décrit le pape d'origine allemande, qui avait remplacé Jean-Paul II en 2005, comme « un homme très simple » qui marquera l'Église par « ses enseignements très profonds. »

Le cardinal Collins n'a pas voulu discuter des scandales qui ont ébranlé l'Église catholique au cours des dernières années, des fuites de documents aux agressions sexuelles sur des mineurs. C'est sans parler de la baisse du nombre de fidèles en Amérique du Nord et en Europe.

L'archevêque de Toronto et les deux autres cardinaux canadiens doivent participer au conclave chargé de choisir le prochain pape. Seul le cardinal Marc Ouellet, qui occupe un poste à Rome, est susceptible d'être élu pape, selon les observateurs. Le cardinal Collins le décrit comme un « homme merveilleux », sans vouloir se prononcer sur sa possible candidature.

Benoît XVI est le troisième pape à démissionner dans l'histoire de l'Église catholique. Avant lui, Grégoire XII avait abdiqué en juillet 1415, et Célestin V en décembre 1294.

En complément

Ontario en direct Afficher le fil complet

Facebook