Entente de principe ratifiée à Xstrata Nickel

Les syndiqués de Xstrata Nickel se prononcent sur l'entente de principe. Les syndiqués de Xstrata Nickel se prononcent sur l'entente de principe.  Photo :  Radio-Canada/Yvon Thériault

Les 860 employés syndiqués de Xstrata Nickel à Sudbury ont approuvé à 92 % l'accord de principe conclu entre la minière et le syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA).

La convention collective des travailleurs venait à échéance le 31 janvier à minuit. Des négociations pendant toute la nuit ont cependant pu mener à un accord avant 8 h vendredi. Le syndicat avait demandé à ses membres de se présenter au travail comme d'habitude vendredi matin.

L'entente de principe a été dévoilée aux syndiqués lors d'une première rencontre d'information de 13 h. Une autre aura lieu à 20 h. Le vote de ratification a commencé et se poursuit jusqu'en soirée.

Détails de l'entente

Il s'agit d'une entente de quatre ans qui prévoit des augmentations de salaire de 1 % par année, ainsi qu'une bonification du régime de retraite des employés. Les syndiqués recevront aussi une prime de 3000 $ à la signature et une autre prime de 1000 $, la troisième année.

Le président de la section locale 598 des TCA, Richard Paquin, se dit content du résultat et recommande aux membres de l'accepter.

Le président de la section locale 589 des TCA, Richard Paquin, qui représente les employés de la minière Xstrata à Sudbury. Le président de la section locale 589 des TCA, Richard Paquin, qui représente les employés de la minière Xstrata à Sudbury.  Photo :  Radio-Canada/Yvon Thériault
« Les deux dernières semaines de discussions ont été très difficiles, mais nous avons obtenu du succès. Nous sommes allés chercher ce que les membres voulaient » — Richard Paquin


M. Paquin indique que les pourparlers sont tombés dans une impasse ces derniers jours, mais que les deux parties ont pu s'entendre.

Les travailleurs s'étaient prononcés à 96 % en faveur d'une grève plus tôt ce mois-ci.

Lors du lancement des pourparlers, les deux parties disaient qu'elles étaient optimistes de pouvoir s'entendre avant cette date.

La dernière convention collective avait été conclue elle aussi après une séance-marathon de négociations il y a trois ans. Lors de ces négociations, les syndiqués de l'autre grande minière de Sudbury, Vale, étaient en grève depuis six mois.

Ontario en direct Afficher le fil complet

    Facebook