Le torse trouvé à Kitchener est identifié

Les policiers poursuivent leur enquête sur le torse trouvé à Kitchener. Les policiers poursuivent leur enquête sur le torse trouvé à Kitchener.  Photo :  CBC

L'identité de la femme dont le torse a été trouvé près d'un conteneur à ordures à Kitchener, samedi, est maintenant connue. Il s'agit de Kelsey Louise Felker, âgée de 24 ans.

Une autopsie a été pratiquée lundi. La police de Waterloo dit cependant qu'elle n'est toujours pas en mesure de préciser comment la femme est morte. L'enquête se poursuit.

Aucun suspect n'a été arrêté pour le moment et la police ne sait pas où se trouvent les autres parties du corps de la victime.

Ce sont des passants qui ont fait la macabre découverte à l'arrière d'un immeuble résidentiel du nord de Kitchener.

T-shirt similaire à celui trouvé sur le torse T-shirt similaire à celui trouvé sur le torse  Photo :  Police régionale de Waterloo

T-shirt distinctif :

Un t-shirt noir, sur lequel il est écrit en anglais « Oubliez la princesse, je veux être un vampire », une référence au film Twilight, recouvrait le torse au moment de la découverte. Ce t-shirt distinctif, dont les policiers avaient publié la photo, a aidé les enquêteurs à identifier la victime.

Les policiers ont déployé un centre de commandement près de l'immeuble où le torse a été trouvé.

Affaire Magnotta

Il s'agit du troisième cas de corps démembré dans le sud de l'Ontario au cours des six derniers mois sur lequel la police enquête.

L'été dernier, un homme de la région torontoise a été accusé du meurtre non prémédité de sa conjointe de fait après que des restes humains eurent été trouvés à différents endroits à Toronto et dans la région de Peel.

L'été dernier, les policiers avaient aussi trouvé le torse d'une autre femme au pied des chutes Niagara. Il s'agissait de celui d'une mère de l'État de New York qui était portée disparue.

C'est sans parler du cas très médiatisé de Luka Rocca Magnotta, ramené par la police au Québec le printemps dernier après une chasse à l'homme internationale qui avait mené à son arrestation en Allemagne. Le résident de Montréal, originaire de Toronto, est accusé d'avoir tué et dépecé le corps d'un étudiant chinois, pour ensuite poster certains des restes humains.