Garçon tué par balle dans une résidence de Brampton

Un garçon de 9 ans tué par balle à Brampton

La police régionale de Peel continue d'enquêter pour mettre la main sur un ou plusieurs suspects en lien avec la mort d'un enfant de neuf ans, blessé lors d'une fusillade, mercredi soir, dans un quartier résidentiel de Brampton. Kesean Williams a succombé à ses blessures plus tard à l'hôpital.

Il avait été transporté d'urgence à l'Hôpital pour enfants de Toronto.

La police a trouvé la jeune victime dans une maison en rangée, après avoir été appelée vers 22 h 30, mercredi soir, pour une fusillade dans le secteur des rues Kennedy et Clarence. Le garçon se trouvait près d'une fenêtre cassée dans le salon de la résidence blessé par balle.

Sa mère et son frère de 15 ans se trouvaient dans la maison au moment des faits. La police les a interrogés. « Ils sont évidemment dévastés par la tragédie », a dit George Koekkoek de la police régionale de Peel lors d'une conférence de presse jeudi après-midi.

Il a précisé que la maison était sans doute la cible des agresseurs, mais que la police ignore qui était la personne visée par le coup de feu.

Les policiers demandent l'aide du public pour repérer le ou les responsables de la fusillade. Ils visionnent des vidéos, recherchent des preuves et interrogent des témoins potentiels.

Les agents ont par ailleurs intercepté un taxi qui se trouvait près de la résidence; trois jeunes hommes ont été menottés et arrêtés.

La voiture taxi a été saisie aux fins d'enquête. Mais on ne sait toujours pas si la police va déposer des accusations.

Une communauté en deuil

Un drapeau en berne à l'école Winston Chruchill que fréquentait le petit Kesean Williams. Un drapeau en berne à l'école Winston Chruchill que fréquentait le petit Kesean Williams.  Photo :  CBC/Trevor Dunn

Des psychologues seront à l'école de la victime, Winston Churchill, jeudi matin, pour aider ses camarades de classe à faire face à cet événement tragique.

« Kesean était un élève aimé de tous, et sa mort bouleverse profondément tout le monde à l'école », a écrit la directrice de l'école, Kristin Bergen, dans une lettre adressée aux parents. Elle leur donne également quelques conseils pour aider les enfants dans ce deuil.

« Nos pensées vont aux proches et aux amis de Kesean. Nos drapeaux sont en bernes pour honorer sa mémoire. Nous avons aussi dressé une table commémorative où chacun peut écrire des messages de condoléances », précise la directrice dans la lettre.

Ontario en direct Afficher le fil complet

    Facebook