Mystérieux vrombissement à Windsor

Le pont Ambassador

Cela fait maintenant deux ans que des résidants de Windsor et de LaSalle se plaignent qu'un vrombissement les empêche de dormir et nuit à leur qualité de vie.

Aucune étude n'a encore permis de déterminer exactement la source de ce bruit. C'est pourquoi le gouvernement fédéral verse aujourd'hui 60 000$ à l'Université de Windsor et à l'Université Western afin de l'aider à identifier la source et son impact du vrombissement les résidents.

L'an dernier, une étude conjointe de ministères provincial et fédéral avait déterminé que la source du vrombissement se trouvait dans le secteur de « l'île Zug », une zone industrielle, à l'ouest de Détroit.

Les chercheurs examineront cette possibilité, mais n'écartent aucune autre hypothèse. Comme l'explique Colin Novak, chercheur à l'Université de Windsor, il faut premièrement « trouver la source du bourdonnement pour ensuite comprendre ce qui le cause ».

Pour ce faire, on captera les sons à hautes et à basses fréquences.

Des résidents qui n'en peuvent plus

Cette annonce est bien accueillie par Gary Grosse. Il dirige un groupe Facebook qui compte près de 1300 personnes, touchées de près ou de loin par le phénomène. Il explique que les résidents perdaient peu à peu espoir que le problème se règle.

« L'annonce de cette nouvelle étude nous réjouit, on ne l'attendait plus », indique-t-il.

Les chercheurs de l'Université de Windsor et de l'Université Western ont 10 mois pour remettre leurs rapports.

Le gouvernement fédéral cherchera ensuite une façon d'éliminer le vrombissement.

D'après le reportage de Monica Lalancette