Le PC promet de l'aide à l'industrie de l'auto

usine de Chrysler à Windsor L'usine de minifourgonnettes de Chrysler à Windsor (archives).  Photo :  AP

Le chef conservateur ontarien, Tim Hudak, a déclaré devant des partisans dans la région de Windsor jeudi soir, qu'alors que le gouvernement libéral avait « fait son deuil de l'industrie manufacturière », il avait un plan pour « sauver » ces emplois.

Il n'a pas donné de détails sur ce qu'il comptait faire pour les constructeurs automobiles notamment. Chrysler, par exemple, réclame du financement gouvernemental pour moderniser son usine de minifourgonnettes à Windsor.

Mais M. Hudak a soutenu que l'industrie manufacturière avait un « bel avenir devant elle si on fait les bons choix en matière de politiques énergétiques et fiscales, de notre réglementation et de nos lois du travail. »

Syndicats trop forts

M. Hudak a réitéré son appui à l'idée d'emboîter le pas aux États américains comme le Michigan qui ont adopté des lois pour affaiblir les syndicats. Il a affirmé que General Motors avait transféré la production de la Camaro d'Oshawa au Michigan, à cause de sa loi sur le droit au travail qui élimine l'obligation de verser des cotisations syndicales.

Selon le chef conservateur, l'Indiana a « attiré 100 nouvelles compagnies, incluant Toyota et Amazon », grâce à une loi similaire. M. Hudak a aussi soutenu que de telles lois étaient la norme dans nombre d'autres pays d'Europe avec lesquels l'Ontario doit lutter pour obtenir des investissements et des emplois.

La compagnie GM a attribué le transfert de la production de la Camaro aux États-Unis à son désir de regrouper dans une même usine l'assemblage de ses modèles à propulsion arrière.

Ontario en direct Afficher le fil complet

    Facebook