Ottawa verse une aide supplémentaire à l'industrie de l'auto

Le reportage d'Alex Boissonneault

Le premier ministre Stephen Harper a annoncé une aide supplémentaire de 250 millions $ sur cinq ans pour l'industrie de l'automobile, vendredi, à l'usine du constructeur Ford à Oakville en Ontario.

Le gouvernement fédéral renouvèle son Fonds d'innovation pour le secteur de l'automobile, notamment pour la modernisation des installations des constructeurs. L'aide d'Ottawa est conditionnelle à des investissements de la part de l'industrie elle-même.

« Le rebond de notre secteur de l'automobile est l'une de plus importantes réussites économique et industrielle du Canada au cours des cinq dernières année », a déclaré Stephen Harper qui a tout de même averti que « l'économie globale a toujours des problèmes ».

Le fonds de cinq ans lancé en 2008 a généré des investissements de 1,6 milliard de dollars, notamment dans la recherche et le développement de nouveaux produits, selon Ottawa.

Un employé d'une usine GM à Oshawa en Ontario Un employé d'une usine GM à Oshawa en Ontario  Photo :  PC/Adrian Wyld

L'industrie de l'automobile emploie des dizaines de milliers de travailleurs en Ontario, que ce soit dans les usines de Ford, de General Motors, de Chrysler, de Toyota et de Honda ou chez leurs fournisseurs de pièces.

L'annonce du premier ministre Harper survient, toutefois, quelques semaines après que GM eut annoncé le déménagement aux États-Unis de la production de son modèle emblématique, la Camaro, assemblée actuellement à Oshawa. Le syndicat des Travailleurs canadiens de l'auto (TCA) a qualifié la décision de « trahison ». GM répond que l'objectif est de regrouper en un même endroit l'assemblage de ses modèles à propulsion arrière.

La perte de la Camaro pourrait entraîner l'élimination de centaines d'emplois à Oshawa, selon le syndicat des TCA.

Le dernier programme d'aide fédéral à l'endroit des constructeurs automobiles remonte à 2009, lorsque le gouvernement ontarien et Ottawa avaient sauvé GM et Chrysler Canada de la faillite en leur lançant une bouée de sauvetage de 13,7 milliards de dollars.

Les deux paliers de gouvernement avaient reçu entre autres plus de 150 millions d'actions de GM en échange de leur investissement. La valeur actuelle de ces actions, toutefois, équivaut à environ la moitié de l'aide financière consentie en 2009.

Selon Industrie Canada, l'automobile est le plus important secteur manufacturier du pays, comptant pour 12 % du produit intérieur brut manufacturier et pour 11 % des exportations de marchandises.

En 2011, il employait plus de 111 700 travailleurs, sans compter les 338 800 personnes indirectement employées dans la distribution, le service après-vente et les concessionnaires.

Les travailleurs canadiens de l'automobile :

  • General Motors : 8194 membres à Oshawa, Woodstock, Ste-Catharines, Ingersoll
  • Chrysler : 8049 membres à Brampton, Windsor-Essex, Toronto
  • Ford : 4534 membres à Windsor-Essex, Oakville, Brampton
Camaro assemblée à Oshawa Camaro assemblée à Oshawa  Photo :  PC/Frank Gunn

Ontario en direct Afficher le fil complet

    Facebook