La santé sexuelle des mineurs à risque

Mine Brunswick Des travailleurs de la mine Brunswick (archives).

Les travailleurs de l'industrie minière sont exposés à de nombreux dangers. Et si certains impacts sur la santé des travailleurs sont très bien documentés, d'autres restent totalement méconnus, comme C'est le cas des impacts sur la santé sexuelle des mineurs.

L'industrie minière est un milieu majoritairement masculin, où la santé est un sujet sensible, surtout quand il s'agit de santé sexuelle comme l'indique Céline Boudreault-Larivière, professeure à l'Université Laurentienne.

« On a eu des conversations avec des représentants de syndicats qui sont venus nous parler. Ils nous ont dit que des employés viennent leur parler par exemple de dysfonctionnement sexuel. Mais ils sont trop gênés pour en parler », raconte-t-elle.

Avec ses collègues, elle a alors identifié les causes possibles de la détérioration de la santé sexuelle des travailleurs.

Parmi elles, on retrouve les vibrations dues à l'utilisation de machinerie lourde.

« Il y a quelques articles dans la littérature qui démontrent que ça peut diminuer l'apport sanguin aux organes reproducteurs », affirme la professeure.

Les environnements bruyants seraient un autre danger négligé, car ils modifient les cycles hormonaux.

La chaleur est également un facteur. Dans un environnement chaud, la température des organes génitaux augmente, ce qui diminue la qualité de leur sperme.

Or, les vibrations, la chaleur intense et le bruit sont le lot quotidien des mineurs, en plus de l'utilisation de différents produits chimiques.

Aucune documentation n'existe pour prévenir les travailleurs des risques qu'ils encourent pour leur santé sexuelle.Céline Boudreault-Larivière et ses collègues souhaitent créer le premier manuel sur le sujet.

D'après un reportage Naël Shiab