Le maire de London et ancien ministre fédéral est accusé de fraude

Le compte rendu de Philippe Leblanc

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a déposé des accusations de fraude contre le maire de London, Joe Fontana, qui se serait servi de fonds fédéraux pour payer le mariage de son fils en 2005.

M. Fontana était à l'époque ministre du Travail à Ottawa dans le cabinet libéral de Paul Martin.

Il fait maintenant face à trois chefs d'accusation :

  • Abus de confiance par une fonctionnaire
  • Fraude inférieure à 5000 $
  • Emploi de documents contrefaits

Chèques frauduleux?

Selon le London Free Press, le ministère fédéral des Travaux publics a envoyé à l'époque deux chèques totalisant 20 600 $ à une salle de réception de London, pour le mariage du fils du maire Fontana.

Le quotidien dit avoir en sa possession le reçu pour l'un des chèques. Un ex-gérant de la salle de réception, le Marconi Club, affirme avoir reçu un deuxième chèque, plusieurs mois plus tard.

M. Fontana a toujours clamé son innocence dans cette affaire. Le mois dernier, il a affirmé qu'il avait effectué un « paiement personnel » au Marconi Club, sans préciser si ce paiement couvrait l'ensemble de la somme due à l'époque.

Son avocat a annoncé qu'il rencontrerait la presse jeudi. Le maire doit comparaître en cour le 8 janvier prochain.