Réduire la pollution créera des emplois à Vale

Vale souhaite compléter son projet de réduction des émissions atmosphériques d'ici 2015 Vale souhaite compléter son projet de réduction des émissions atmosphériques d'ici 2015  Photo :  Tracy Fuller

La réduction des émissions dioxyde de soufre aux opérations sudburoises de la minière Vale créera 1300 nouveaux emplois.

C'est ce qu'affirme la porte-parole de l'entreprise, Angie Robson, au sujet du projet de deux milliards $ de Vale pour réduire les émissions atmosphériques de 70 %. Ces emplois seront créer pendant la période de construction du projet, soit entre 2013 et 2015.

« C'est un projet ambitieux, mais l'ingénierie initiale est complétée et la construction débutera l'an prochain afin que tout soit complété d'ici 2015 », déclare Mme Robson.

Le projet doit obtenir l'approbation du conseil d'administration de Vale. Ensuite, le ministère de l'Environnement de l'Ontario procédera à une évaluation. Un processus de quatre à six mois, selon Scott Grant, spécialiste en pollution au ministère.

Bien que les nouvelles normes plus strictes de la province sont entrées en vigueur depuis deux ans, Vale prendra trois années supplémentaires pour les atteindre.

Cependant, la demande de la minière pour un échéancier prolongé n'est pas surprenante, au dire de M. Grant. « Le projet avance bien. Que ce soit pour l'industrie de l'acier, des dérivés du pétrole ou encore pour les fonderies, plusieurs compagnies proposent leur propre programme, mais elles ont besoin de temps pour les mettre en oeuvre », souligne-t-il.

Vale anticipe recevoir l'approbation de son conseil d'administration d'ici la fin de l'année.