1,5 million en primes aux anciens élus de Laval

Les explications de Francis Labbé

Les conseillers municipaux sortants de Laval vont toucher, en tout, 1,568 M$ en allocations de départ et de transition. Ce paiement a été autorisé par la Commission municipale du Québec, qui gère la tutelle imposée à Laval.

Un texte de Francis Labbé

Selon la Loi, les montants des allocations sont calculés en fonction des années de services des élus sortants. Un élu a droit à une allocation après au moins deux années en fonction. C'est le conseiller sortant Basile Angelopoulos qui reçoit le montant le plus important, soit 179 565 $. Il représentait les citoyens du district Chomedey depuis 1997 en plus de siéger, notamment, au comité exécutif.

Limiter les allocations de transition

Sous l'ère Vaillancourt, l'administration municipale s'était dotée d'allocations de transition, en plus des allocations de départ. Les allocations de transition sont facultatives et laissées à la discrétion des administrations municipales. Or, ces allocations représentent plus des deux tiers des montants versés aux anciens élus de Laval (1 057 902 $)

  • Allocations de départ : 487 488 $
  • Allocations de transitions : 1 057 902 $

« Ces allocations sont toutefois encadrées par la loi et sont presque automatiquement adoptées par les municipalités », selon François Brochu, attaché de presse du maire de Laval. « Par contre, en campagne électorale, le Mouvement lavallois s'était engagé à limiter ces allocations aux personnes qui quitteraient leurs fonctions pour des raisons médicales, par exemple. »

Le nouveau maire de Laval, qui assiste au congrès de l'Union des municipalités du Québec (UMQ), veut interdire les allocations de transition aux élus qui quittent leurs fonctions pour des raisons professionnelles ou qui ont été accusés au criminel, par exemple.

En ajoutant les montants versés à l'ancien maire Gilles Vaillancourt, à l'ancien maire et conseiller Alexandre Duplessis et à l'ancienne conseillère Sylvie Clermont, les anciens élus de Laval auront touché tout près de 2 millions de dollars.

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook