Pas de PPP pour le PQ

Le ministre Réjean Hébert coupe un ruban blanc pour inaugurer l'ouverture du Centre de recherche du CHUM Le ministre Réjean Hébert coupe un ruban blanc pour inaugurer l'ouverture du Centre de recherche du CHUM  Photo :  Radio-Canada

Le Centre de recherche du CHUM a peut-être été livré à temps et dans le respect de son cadre financier, mais il n'est pas question pour autant que le gouvernement péquiste préconise des partenariats public-privé (PPP) pour de futurs projets, a signalé mardi le ministre de la Santé.

Réjean Hébert a profité de la cérémonie d'inauguration du nouveau bâtiment, qui a pignon sur la rue Viger, à Montréal, pour faire valoir que les PPP ne cadraient pas avec les orientations du Parti québécois (PQ).

Il a assuré que le gouvernement se consacrerait à l'évaluation des PPP en cours - lancés sous l'ancien gouvernement libéral -, mais que l'arrêt de mort de ce type de partenariat avait été signé avec le changement de garde à l'Assemblée nationale le 4 septembre 2012.

Pendant ce temps, à l'extérieur du chapiteau où avaient lieu les discours officiels et les réjouissances, des dizaines de manifestants faisaient entendre leur mécontentement face à l'ouverture de ce centre, plaidant qu'il n'y avait pas lieu de célébrer « la dilapidation des fonds publics ».

Le Centre de recherche du Centre hospitalier universitaire de Montréal (CRCHUM), un bâtiment de 15 étages construit au coût total de 469,5 millions $, devrait accueillir quelque 1600 personnes, dont 350 chercheurs.

Selon le directeur général du CHUM, Christian Paire, le CRCHUM permettra de faire de Montréal un pôle incontournable dans le domaine des sciences en plus de contribuer à la vitalité économique et au rayonnement international de la métropole.

La Presse Canadienne

Facebook