Deux employés de la Ville de Montréal congédiés après une enquête

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
Les précisions d'Yvan Côté

La Ville de Montréal congédie deux de ses employés qui faisaient l'objet d'une enquête à la suite d'allégations entendues dans plusieurs témoignages à la commission Charbonneau.

Le surveillant de chantier François Thériault et l'ingénieur-cadre Yves Themens, déjà suspendus sans solde, ont été remerciés après une enquête interne qui s'intéressait aussi à l'ingénieur superviseur Gilles Vézina et au fonctionnaire Michel Paquette.

Diverses irrégularités ont été constatées. Les deux employés auraient entre autres occasionné des dépenses non justifiées à la Ville et réclamé des frais pour des travaux, sans pièce justificative. Certains fonctionnaires auraient entretenu des liens avec des entrepreneurs et accepté des avantages de leur part.

Le surveillant de chantier François Thériault

Lors de sa comparution devant la commission Charbonneau, en novembre dernier, M. Themens avait nié en bloc les allégations faites à son endroit, devant cette même commission, tant par ses anciens collègues Luc Leclerc et Gilles Surprenant que par l'ex-propriétaire d'Infrabec Lino Zambito.

Pour sa part, M. Thériault a été arrêté en décembre dernier pour avoir menti à la commission lors de son témoignage, le mois précédent. Radio-Canada avait appris qu'il avait profité d'un rabais de 30 000 $ sur sa maison, construite sur les terrains de l'entrepreneur Paolo Catania.

Pour sa part, Gilles Vézina voit sa suspension sans solde maintenue jusqu'au 28 février 2013, soit jusqu'à son départ à la retraite.

Un quatrième employé suspendu, Michel Paquette, est blanchi et sera réintégré à la Direction des infrastructures.

La Ville de Montréal a indiqué qu'elle ne fournirait pas d'informations supplémentaires sur ces dossiers « en raison de la possibilité pour les personnes concernées de contester leur cessation d'emploi devant les instances judiciaires ».

La chef de l'opposition officielle, Louise Harel, parle d'un pas dans la bonne direction. « Vous savez, le cynisme, la seule façon de le combattre chez les citoyens, c'est qu'ils se rendent compte finalement qu'il va y avoir des mesures énergiques qui vont venir punir ceux qui ont été responsables de cela », a déclaré la chef de Vision Montréal.

Avec des informations de Marc Verreault