Pas de bilinguisme intégral à la STM

Un autobus de la STM

La Société de transport de Montréal (STM) procède actuellement à une révision de ses besoins en matière de langue, mais elle refuse de devenir totalement bilingue.

Il n'est donc pas question d'exiger la maîtrise de l'anglais pour tous les employés ou d'afficher dans les deux langues.

La STM réagissait à une entrevue du ministre Jean-Francois Lisée cette semaine, sur les ondes de CJAD, qui affirmait que la STM devait être en mesure d'offrir des services dans les deux langues.

Le Mouvement Québec français, lui, croit que les propos de Jean-François Lisée sont contradictoires avec les engagements du Parti québécois en matière de langue.

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook