Concession A25 : un recours collectif est autorisé

Le pont de l'autoroute 25 Le pont de l'autoroute 25

Le juge Louis Gouin, de la Cour supérieure, a autorisé un recours collectif contre Concession A25, la société qui exploite le pont de l'autoroute 25 qui relie l'est de Laval à Montréal.

L'Union des consommateurs a eu recours à la justice après avoir constaté qu'on réclamait aux usagers des frais administratifs démesurés, selon l'organisme, que l'entreprise a ajouté au prix annoncé initialement.

Le juge Gouin a affirmé que le fait qu'un coût de 6,80 $ soit facturé « alors que le tarif de péage affiché était de 1,80 $ laisse plutôt perplexe » et que « le tribunal est interpellé par une telle situation ».

Les usagers veulent un remboursement des frais administratifs ajoutés par Concession A25 au prix affiché.

L'Union des consommateurs réclamera pour sa part une condamnation à des dommages punitifs d'un montant égal aux frais réclamés.

Les consommateurs concernés par le recours sont ceux dont le véhicule a circulé sur le pont de l'autoroute 25 sans transpondeur et sans compte-client, et qui se sont fait facturer des montants supérieurs au montant affiché sur les panneaux de signalisation.

Concession A25 prend acte

D'ici la décision du tribunal sur cette affaire, Concession A25 rappelle que l'autorisation du recours n'a pas pour effet de suspendre les frais contestés, ni de soustraire les usagers sans transpondeur à leur obligation d'acquitter, dans les délais prescrits, tous les péages et frais exigibles.

Concession A25 est le partenaire privé du ministère des Transports du Québec qui exploite un pont à péage électronique à six voies d'une longueur de 1,2 km.

info en continu

Facebook