Usine d'épuration des eaux de Boisbriand : procès dans un an

Boisbriand

Ce n'est que dans un an que les sept accusés dans le dossier de l'usine d'épuration des eaux de Boisbriand, dont l'homme d'affaires Lino Zambito et l'ancienne mairesse Sylvie St-Jean, seront jugés.

À Saint-Jérôme vendredi matin, un juge a fixé la date du procès à janvier 2014.

Les sept accusés ont été arrêtés par l'escouade Marteau de la Sûreté du Québec en 2011. Ils font face à des accusations d'abus de confiance, de fraude et de complot. Ils auraient truqué l'octroi du contrat pour la construction de l'usine de traitement des eaux de Boisbriand, dans les Laurentides. L'entreprise de M. Zambito, Infrabec, avait obtenu le contrat de 28 millions de dollars.

Un procès distinct se tiendra en février pour les accusés des firmes de génie-conseil Roche et BPR Triax.