Le nouveau maire de Laval promet plus de transparence

Le reportage d'Olivier Bachand

Les 21 conseillers municipaux de Laval, réunis en séance extraordinaire, ont élu Alexandre Duplessis pour remplacer Gilles Vaillancourt à la mairie jusqu'en novembre 2013.

Les conseillers ont procédé par vote secret pour élire le maire par intérim. Cette séance extraordinaire avait été convoquée par le vice-président du comité exécutif de la Ville, Basile Angelopoulos.

L'élection a opposé M. Duplessis à Jacques St-Jean. Ils étaient respectivement conseillers des districts de Saint-Martin et de Saint-François.

Dans son premier discours en tant que maire, M. Duplessis a souligné que tous les membres du conseil exécutif ont été, tout comme leurs concitoyens, choqués par les allégations entendues à la commission Charbonneau sur des cas de corruption et de collusion.

Il a précisé que, dans le cadre de leurs fonctions, aucun d'entre eux n'avait été témoin de tels cas, mais qu'il entend accélérer les réformes administratives en cours pour resserrer les contrôles.

« Je vais mettre en place rapidement des mécanismes de vérification un peu partout dans l'administration. » — Alexandre Duplessis

M. Duplessis promet aussi de renforcer les pouvoirs de la vérificatrice de la Ville.

Issus du parti PRO des Lavallois, les conseillers siègent désormais comme indépendants, la formation ayant annoncé lundi son intention de se saborder.

Le nouveau maire devra administrer la Ville sous la surveillance de deux comptables agréés du ministère des Affaires municipales. M. Duplessis a été assermenté aussitôt les résultats dévoilés.

Gilles Vaillancourt a démissionné le 9 novembre sur fond d'allégations et après plusieurs perquisitions de l'Unité permanente anticorruption (UPAC) à son domicile, ainsi qu'à l'hôtel de ville.

Le candidat à la mairie Alexandre Duplessis Le candidat à la mairie Alexandre Duplessis

M. Duplessis, un comptable de 42 ans, a été introduit à la politique en 2005 par l'ex-maire Vaillancourt et est d'ailleurs considéré comme son dauphin. Il a d'ailleurs déjà présenté M. Vaillancourt comme son mentor. Il a l'intention d'être candidat aux élections de novembre 2013 et pourrait même pour cela créer son propre parti.

Alexandre Duplessis a démissionné récemment de son poste de Directeur du développement pour EBI-Energie. Cette compagnie fait de la gestion des matières résiduelles.

Or, Laval est justement en train de préparer son Plan de gestion des matières résiduelles pour les cinq prochaines années. M. Duplessis y a travaillé depuis août 2012 en même temps qu'il était membre du comité exécutif de la Ville.

Il a pris part à plusieurs votes sur le sujet au comité exécutif ces dernières semaines, comme la nomination d'un coordonnateur chargé des matières résiduelles.

Le candidat à la mairie Jacques St-Jean Le candidat à la mairie Jacques St-Jean

info en continu

Facebook