Compressions budgétaires dans des écoles de Montréal

Le reportage d'Anne-Louise Despatie

En raison d'une réorganisation des services sociaux qui touchera une trentaine d'écoles situées dans l'est de Montréal, des élèves autistes et déficients intellectuels perdront le travailleur social qui était présent à temps plein dans leur école.

Pour faire face aux compressions imposées par le ministère de la Santé et des Services sociaux, les travailleurs sociaux seront regroupés au Centre de santé et de services sociaux (CSSS) Lucille-Teasdale dès octobre prochain.

Alors que les parents et les enseignants se disent inquiets, le CSSS croit qu'il parviendra tout de même à répondre aux besoins des jeunes en difficultés.