Clementina Téti-Tomassi conserve la confiance de Gérald Tremblay et de Louise Harel

Clementina Téti-Tomassi Clementina Téti-Tomassi  Photo :  Union Montréal

Le maire Gérald Tremblay et son parti ont réitéré mercredi leur confiance envers Clementina Teti-Tomassi, conseillère municipale pour Union Montréal dans l'arrondissement Montréal-Nord et conjointe de l'ex-ministre de la Famille, Tony Tomassi.

Ce dernier fait face à des accusations de fraude relativement à des actes criminels qu'il aurait commis dans l'exercice de ses fonctions de député entre 2007 et 2010.

Conscient du tollé provoqué dans les médias par la mise en accusation de M. Tomassi, le maire de Montréal, Gérald Tremblay, a fait savoir mercredi, par la voix de son attaché de presse, que Clementina Téti-Tomassi est une élue intègre qui représente depuis six ans l'arrondissement de Montréal-Nord.

Un point de vue que partage la chef de l'opposition, Louise Harel : « Je pense qu'il ne faut jamais revenir au Moyen-Âge et que la culpabilité par association, ce serait vraiment un retour en arrière qu'il faut absolument éviter », a expliqué à Radio-Canada la chef de Vision Montréal.

« Tant qu'il n'y a pas de reproche, ce serait assez odieux de lui reprocher d'être l'épouse de celui qui est accusé. » — Louise Harel, chef de l'opposition officielle
au conseil municipal de Montréal

De son côté, Clementina Teti-Tomassi refuse pour l'instant de commenter publiquement la situation.

Rappelons qu'en mai 2010, Tony Tomassi a été congédié de ses fonctions de ministre de la Famille après avoir admis avoir utilisé à des fins personnelles, pendant qu'il était député, une carte de crédit de l'agence de sécurité BCIA, appartenant à son ami Luigi Coretti. BCIA a ensuite déclaré faillite en mai 2010.

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook