Crise du verglas : 52,5 M$ pour 2 millions de sinistrés

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
Le reportage de Valérie-Micaela Bain

Option consommateurs annonce mercredi la conclusion d'un règlement total de 52,5 millions de dollars dans le cadre d'un important recours collectif intenté après la crise du verglas qui a frappé certaines régions du Québec en janvier 1998.

« L'argent est sorti des poches des assureurs, c'est ce qu'on voulait. » — Dominique Gervais, avocate responsable des services budgétaires et juridiques pour Option consommateurs

L'organisme précise que près de 2millions de personnes pourraient être dédommagées. Mais, selon l'avocate Dominique Gervais, il n'est pas dit que toutes ces personnes réclameront leur dû. En vertu de calculs préliminaires, l'avocate estime que les assurés qui déposeront une réclamation pourraient recevoir un chèque de 50,92 $.

 « Vous me direz, c'est pas beaucoup 50,92$, reconnaît Dominique Gervais. Mais, ce qu'il faut retenir, c'est que 50 millions sortiront des poches des assureurs. »  

Dominique Gervais est l'avocate responsable des services budgétaires et juridiques pour Option consommateurs Dominique Gervais est l'avocate responsable des services budgétaires et juridiques pour Option consommateurs

L'entente conclue le 3 septembre dernier avec 15 compagnies d'assurances, prévoit le versement d'une somme de 40 millions, sans admission de responsabilité. Cette somme s'ajoute aux quelque 12,5 millions obtenus le 18 décembre dernier dans un accord conclu avec quatre compagnies d'assurances.

L'avocat Jean-Pierre Fafard, qui a représenté Option consommateurs dans ce dossier, affirme que ces règlements prévoient l'une des plus importantes indemnités obtenues dans le cadre d'un recours collectif au Québec. Cependant, l'entente reste à être acceptée par la Cour supérieure du Québec lors d'une audience qui se tiendra au palais de justice de Montréal le 25 octobre. Le procès, s'il avait eu lieu, aurait débuté en février et aurait pu s'étendre sur une période de six mois.

Après la crise du verglas, Option consommateurs a déposé un recours collectif contre 19 compagnies d'assurance-habitation en soutenant que leurs assurés touchés avaient droit à une indemnité à titre de frais de subsistance supplémentaires, car leur domicile était devenu inhabitable selon les termes des contrats d'assurance.

Ces assurés habitaient alors dans l'une des 640 municipalités visées par le recours.

Avec les informations de Valérie Micaela Bain

Facebook