Le ministre Moore réticent au changement de nom de Radio-Canada

James Moore, ministre du Patrimoine canadien James Moore, ministre du Patrimoine canadien

Le ministre du Patrimoine canadien attend des explications de la part de la direction de Radio-Canada quant à sa volonté de changer le nom de toutes ses chaînes et plateformes.

Au total, 10 entités seront touchées par ces changements d'identification, qui entreront en vigueur graduellement à partir du 19 août. Ainsi, la télévision de Radio-Canada s'appellera ICI Télé, le Réseau de l'information sera renommé ICI RDI, la Première Chaîne sera rebaptisée ICI Première, la chaîne Espace musique deviendra ICI Musique, et le site Internet de Radio-Canada deviendra ICI.ca. De son côté, le pendant anglophone de Radio-Canada, CBC, n'est pas touché par ces changements.

« Le mandat de CBC/Radio-Canada est clairement d'être un diffuseur public canadien, et nous nous attendons à ce que la direction et le conseil d'administration expliquent comment ce changement s'arrime avec son mandat de diffuseur public, national et canadien », a commenté le cabinet du ministre James Moore.

« La Loi sur la radiodiffusion énonce comment Radio-Canada fonctionne de façon indépendante. Nous ne donnons pas de directions à CBC/Radio-Canada en ce qui concerne les communications, pas plus qu'ils ne nous ont consultés dans ce cas », a-t-il ajouté.

Selon le ministre Moore, « la grande majorité des Canadiens vont être un peu préoccupés quand on parle de diminuer la présence du mot "Canada" ou "canadien" dans l'une de nos langues officielles ».

Les changements annoncés ont d'ailleurs suscité beaucoup de réactions - largement négatives - dans les médias sociaux après l'annonce.

Radio-Canada inscrit comme tel dans la loi

« On ne change pas le nom de Radio-Canada. On change les appellations de chacune des plateformes », s'est défendu Louis Lalande, vice-président principal de Radio-Canada.

Déjà, lorsque la nouvelle image de marque de Radio-Canada avait été évoquée en mars par le quotidien Le Devoir, le ministre du Patrimoine canadien avait affirmé à la Chambre des communes qu'il n'était pas question de modifier le nom de Radio-Canada, et qu'il restait enchâssé dans la section 35 de la Loi sur la radiodiffusion.

« James Moore a dit une chose avec laquelle on n'est pas en désaccord. Il a dit que Radio-Canada ne changeait pas de nom. On est inscrit comme tel dans la loi, ma carte d'affaires est Radio-Canada et je représente Radio-Canada sur toutes les tribunes », a expliqué Louis Lalande, en ajoutant que le diffuseur public avait fait les représentations d'usage à Ottawa.

Selon la direction de Radio-Canada, ICI reflète une image plus actuelle pour séduire un public jeune et pour rassembler sous une même dénomination les plateformes télé, radio, web, ainsi que d'autres composantes, telles que ARTV et Explora, qui ne sont pas toujours associées à Radio-Canada.

« Les gens ont changé leurs comportements. Les gens sont pressés, ils sont assaillis de différentes propositions. C'est de m'assurer que les gens nous reconnaissent rapidement », a expliqué Louis Lalande.

Le terme « ICI », qui provient de l'expression « ici Radio-Canada » prononcée traditionnellement à la Première Chaîne, devrait également mieux exprimer la rapidité, l'immédiateté, la fébrilité et la proximité, a fait valoir le diffuseur public.

Durant la dernière année, Radio-Canada a déboursé 400 000 $ à l'externe pour ces changements de dénomination, et 95 % du travail aurait été accompli dans le cadre des budgets courants des communications. Le coût total n'a toutefois pas été dévoilé.

Au cours du prochain mois, 6 publicités générales de 15 secondes seront diffusées. Après quoi, la campagne s'attardera à la programmation automnale.

Ce changement de dénomination n'est qu'une étape dans un repositionnement plus profond visant « à recréer Radio-Canada, qui doit être plus que jamais un espace vivant, une organisation ouverte, flexible et agile, toujours aussi créative, mais plus innovante et en meilleure interrelation avec nos auditoires », a souligné M. Lalande.