Les étudiants américains affluent dans les universités canadiennes

Le reportage de Valérie-Micaela Bain

De plus en plus d'étudiants américains traversent la frontière pour parfaire leur éducation. Le nombre de nos voisins du sud qui poursuivent des études postsecondaires au Canada a presque doublé depuis 2000.

Qu'ils choisissent l'Université Concordia, l'Université McGill ou un autre établissement d'études postsecondaires au Canada, les étudiants américains sont de plus en plus présents au pays :

  • 1992 : 3000 étudiants américains sur les campus canadiens
  • 2000 : plus de 5000 étudiants américains
  • 2011 : près de 8000 étudiants

L'un des attraits? Le prix des droits de scolarité.

Au Canada, ils varient entre 11 000 et 30 000 $ pour les étudiants internationaux.

« J'ai considéré des universités prestigieuses à Boston, dit un étudiant à la maîtrise, mais elles coûtent entre 50 000 $ et 60 000 $. »

Le volet international est aussi un critère important.

« Montréal est une ville unique en son genre en Amérique du Nord, tant sur le plan linguistique que culturel », affirme un autre.

C'est d'ailleurs le Québec qui attire le plus grand nombre d'étudiants américains. Ils sont le plus important contingent d'étudiants internationaux à l'Université McGill.

L'université leur vante ses mérites.

« La qualité des programmes qui sont bien reconnus une fois qu'ils sont diplômés de McGill, ils vont pouvoir voyager partout dans le monde, retourner chez eux ou rester ici au Canada et c'est sûr que c'est un bon rapport qualité-prix. »

Aujourd'hui, une finissante rencontrée par Radio-Canada dit se sentir mieux préparée à affronter le marché du travail grâce à son diplôme canadien. « McGill nous traite comme des adultes, on m'a donné plus de responsabilités que j'en aurais eues aux États-Unis. »

Avec plus de 20 universités canadiennes dans le top 500 des meilleurs établissements postsecondaires au monde, les étudiants américains ont l'embarras du choix pour obtenir une éducation de qualité au Canada.

Le reportage de Valérie-Micaela Bain