Nouvel acquittement pour l'ex-douanière Nancy Cedeno

Les explications d'Isabelle Richer

Nancy Cedeno a été acquittée des accusations de complot en vue d'importer de la drogue, dans le cadre de son deuxième procès.

À sa sortie de la Cour, l'ex-douanière s'est dite très heureuse et soulagée. « Depuis 2006, je me suis battue parce que je n'étais pas coupable, je le savais », a-t-elle ajouté.

« Je suis juste contente, je peux commencer ma vie. Ma vie est en suspens, ça fait six ans. » — Nancy Cedeno

Arrêtée en 2006 dans le cadre de l'opération Colisée, Nancy Cedeno a été reconnue coupable, en septembre 2009, de corruption de fonctionnaires et condamnée à une peine de prison de deux ans moins un jour avec sursis. Elle avait toutefois été blanchie d'accusations plus graves, soit celles de gangstérisme et de complot en vue d'importer de la drogue.

À la demande de la Couronne, la Cour d'appel avait ordonné un nouveau procès sur les trois chefs d'accusation de complot pour importation de cocaïne et possession en vue d'en faire le trafic.

Le tribunal a estimé qu'il n'avait pas été établi que Nancy Cedeno connaissait l'objet du complot (l'importation de cocaïne), et que l'ex-douanière n'avait pas fait preuve d'aveuglement volontaire, dans la mesure où elle avait interrogé à plusieurs reprises ses complices et exprimé son désaccord avec ce trafic.

Il n'a pas non plus été prouvé qu'elle avait reçu un bénéfice financier quelconque.

Le procureur de la Couronne, Yvan Poulin, a précisé qu'il allait étudier la décision avant de décider s'il ferait appel. La peine de Nancy Cedeno avait été suspendue en attendant la tenue du deuxième procès. La Cour d'appel devra maintenant décider quand elle devra commencer à la purger.

Nancy Cedeno fournissait des cartes de déclaration préestampillées à Omar Riahi, celui qui l'avait recrutée, et qui les donnait à son tour à des complices qui transportaient de la drogue en provenance d'Haïti et du Venezuela. Grâce à ces cartes, des personnes associées au crime organisé n'étaient pas fouillées à leur passage aux douanes à l'aéroport Montréal-Trudeau.

Avec les informations d'Isabelle Richer

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook