Troubles du comportement : les intervenants auront des primes

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
Une pancarte lors d'une manifestation de travailleurs qui oeuvrent auprès de clientèles souffrant de troubles importants du comportement.

Les quelque 10 000 travailleurs syndiqués s'occupant de personnes ayant des troubles graves du comportement obtiendront finalement le versement des primes qui leur étaient promises depuis trois ans.

L'Intersyndicale, regroupant la CSN, la CSQ, la FTQ et l'APTS, s'est entendue avec le ministère de la Santé et des Services sociaux pour que 58 % des 33 millions de dollars mis de côté depuis les négociations des conventions collectives dans le secteur public, en 2010, soient versés en primes à ces employés de centres jeunesse, de centres de réadaptation ou de centres de santé et de services sociaux.

Ces primes, équivalant à 1,5 % du salaire annuel des employés, selon l'Intersyndicale, pourront être converties en trois journées de congé par année.

Les 42 % restants de ces 33 millions iront à la formation et à l'organisation du travail. Les parties patronales et syndicales seront chargées d'élaborer ces programmes et initiatives.

Les centrales syndicales avaient récemment lancé une campagne dans laquelle, vidéo à l'appui, elles abordaient notamment le sujet de l'épuisement professionnel lié à l'agressivité à laquelle doivent faire face les intervenants dans ces milieux de travail.

Une manifestation de travailleurs en troubles graves du comportement avait eu lieu devant les bureaux de Saguenay du président du Conseil du Trésor, Stéphane Bédard.

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook