Fermeture prochaine du Portail des Autochtones au Canada

Le Portail des Autochtones au Canada

Le Portail des Autochtones au Canada, sorte de guichet web vers des ressources et des renseignements sur les Premières Nations, disparaîtra du cyberespace en février.

« Le Portail des Autochtones au Canada fermera le 12 février 2013. Veuillez changer vos favoris ou vos liens en conséquence », lit-on sur le site Internet, sans plus de précisions sur la décision du gouvernement du Canada.

En entrevue à La Presse canadienne, la porte-parole des Affaires indiennes et du Nord, Geneviève Guibert, a indiqué que la décision a été prise pour « éviter le chevauchement des tâches et des services en ligne ». Elle affirme qu'un avertissement a été placé sur le site web le 17 janvier.

En remplacement du portail, les utilisateurs sont redirigés vers des sites qui, selon ce qui est écrit sur la page web, mènent vers des sources où se trouvent les informations « qui étaient auparavant contenues dans le Portail des Autochtones du Canada ».

Les composantes les plus populaires du portail sont également transférées au ministère, indique Mme Guibert, notamment les outils de recherche de bourses et les profils de connectivité des collectivités autochtones.

Le but du portail avait été défini comme la création d'« une passerelle centrale pour assurer une plus grande sensibilisation des autochtones et non autochtones à l'histoire, au patrimoine, aux traditions et aux réussites des peuples autochtones ».

« Aucun lien avec les mouvements de contestation autochtones »

Bien que les membres des Premiers Peuples fassent la manchette depuis quelques semaines au pays, Mme Guibert assure que la décision de fermer le portail n'a aucun lien avec les mouvements de contestation autochtones.

Theresa Spence, la chef de la communauté d'Attawapiskat, du côté ontarien de la baie James, a mis un terme à son jeûne de 44 jours jeudi. Son action s'est inscrite dans la foulée du mouvement de protestation autochtone Idle No More, qui a mobilisé les Premières Nations partout au pays.

La Commission de vérité et de réconciliation a également entrepris cette semaine une tournée d'audiences au Québec, mettant en lumière les conditions de vie dans les pensionnats autochtones, où ont été envoyés les enfants membres des Premières Nations jusqu'au milieu des années 1990.

Le Portail des Autochtones au Canada donnait accès à de l'information sur les organisations autochtones nationales, le développement économique et les affaires, les revendications et les traités, l'éducation, l'emploi, l'environnement, les services de santé, le logement, la culture et les statistiques, entre autres.

« La création du portail remonte à 2001, lorsqu'il était difficile de trouver des ressources et services autochtones en ligne. Il existe maintenant une grande variété de sources d'information en ligne pour les Canadiens autochtones », a écrit le ministère dans un courriel envoyé à La Presse canadienne.


info en continu

Facebook