La commission Charbonneau

Commission Charbonneau : témoignages attendus d'Alexandra Pion et Martin Dumont

Commission Charbonneau : Normandeau commente

Les audiences publiques de la commission Charbonneau reprendront lundi avec le témoignage d'Alexandra Pion, une ex-réceptionniste d'Union Montréal qui se serait plainte à Martin Dumont d'avoir compté 850 000 $ à la demande de l'argentier du parti, Bernard Trépanier.

Martin Dumont, qui était alors organisateur politique pour le parti du maire Tremblay, sera rappelé à la barre des témoins au terme du témoignage de Mme Pion. Selon nos informations, son avocate déposera cependant une requête afin de pouvoir reporter son témoignage à une date ultérieure. Elle invoquera des raisons médicales.

Martin Dumont s'est dit prêt à collaborer avec la commission, mais il est en arrêt de travail depuis le début de l'année pour une période indéterminée.

Dans son témoignage, à la fin du mois d'octobre, il avait éclaboussé son ancien chef, Gérald Tremblay, ce qui avait contribué à la démission du maire. Lors du contre-interrogatoire, sa crédibilité et sa réputation avaient été attaquées par l'avocat d'Union Montréal.

Depuis, des personnes visées par son témoignage ont remis en question certaines de ses déclarations.

La sergente superviseure Isabelle Toupin, de la Sûreté du Québec, devait également être appelée à la barre des témoins la semaine prochaine.

Selon le porte-parole de la commission, Richard Bourdon, les audiences reprendront lundi matin avec un bref discours d'ouverture de la commissaire France Charbonneau, qui devrait donner quelques indications sur la feuille de route de l'hiver.

La procureure en chef de la commission, Sonia Lebel, devrait ensuite annoncer l'identité des nouveaux procureurs embauchés par la commission dans la foulée des départs de Sylvain Lussier et Claude Chartrand.

Selon nos informations, trois procureurs s'ajouteront à l'équipe de la commission, dont Erika Porter. 

Rappelons que le procureur en chef Sylvain Lussier a dû démissionner de la commission en raison d'allégations de conflit d'intérêts le visant. Il a été remplacé par la procureure Sonia LeBel. Le procureur en chef adjoint, Claude Chartrand, a également claqué la porte de la commission, estimant que le lien de confiance avec ses supérieurs a été rompu.

Les audiences publiques de la commission ont été suspendues le 29 novembre dernier.

Avec les informations d'Éric Plouffe et d'Isabelle Richer