Dormir avec son cellulaire

Un cellulaire  Photo :  iStockphoto

À en croire un sondage commandé par l'opérateur de téléphonie cellulaire Rogers, les Canadiens ne peuvent plus se séparer de leur téléphone mobile.

Plus encore, ils seraient atteints de nomophobie, un nouveau terme désignant un état de stress du fait d'être séparé de son téléphone mobile.

Selon ce sondage, 48 % « apportent leur téléphone intelligent au lit ou le gardent à portée de la main sur la table de chevet ». Les Canadiens vivraient une « histoire d'amour » avec leur téléphone intelligent. L'enquête indique que 64 % d'entre eux se sentiraient « démunis sans leur téléphone intelligent et leur accès Internet ».

Pour illustrer cette « histoire d'amour »: 77 % des Québécois utilisent leur téléphone intelligent « lorsqu'ils sont à la salle de bains » et 74 % consulteraient leur sans-fil « le matin avant de se brosser les dents. »

Par ailleurs, plus d'un Canadien sur dix a effectué un paiement à l'aide d'une application en 2012, révèle le sondage, qui a été réalisé du 15 au 19 novembre 2012 auprès de 1040 Canadiens membres du Forum Angus Reid qui possédaient et utilisaient un téléphone intelligent ou une tablette. La marge d'erreur totale est de plus ou moins 3,1 %.

Facebook