L'Ordre des ingénieurs du Québec suspend des procédures contre 14 ingénieurs

Exclusif - Le président du Conseil de discipline de l'Ordre des ingénieurs du Québec interrompt sine die toute nouvelle procédure disciplinaire à l'endroit de 14 ingénieurs qui faisaient l'objet d'une enquête pour des activités liées à du financement politique douteux.

Un porte-parole de l'Ordre des ingénieurs explique que le président du Conseil de discipline préfère attendre l'issu des audiences au sujet de 11 ingénieurs où des procédures ont été entamées.

Radio-Canada révélait le 9 octobre que ces 11 ingénieurs allaient comparaître les 27-28 novembre devant leur conseil de discipline pour des activités liées à du financement politique douteux. Ils sont accusés d'avoir manqué à l'article 59.2 du Code des professions. Il s'agit d'ingénieurs qui sont pour la plupart à l'emploi d'Axor.

Le groupe Axor a plaidé coupable en août 2010 à une quarantaine d'infractions à la loi électorale du Québec relativement à des dons à des partis politiques québécois.

Le moment exact où la décision du président du Conseil de discipline de suspendre les procédures - la mise au rôle de 14 ingénieurs - a été prise n'est pas connu. Elle survient dans le contexte de la démission, la semaine dernière, de la syndique de l'Ordre des ingénieurs.