La procureure dans le dossier de Guy Turcotte acquittée d'accusations de voies de fait

La procureure Claudia Carbonneau (archives) La procureure Claudia Carbonneau (archives)

La procureure de la Couronne Claudia Carbonneau, qui a piloté le dossier de Guy Turcotte à la cour, a été acquittée mardi matin au palais de justice de Saint-Jérôme des accusations qui pesaient contre elle.

Claudia Carbonneau avait été arrêtée le 17 juin dernier après avoir présumément commis des voies de fait armées contre son ex-conjoint, un enquêteur à la Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville. Les événements qu'on lui reprochait se seraient déroulés sur une période de six mois, entre janvier et juin 2012.

Dans les mois qui ont suivi le verdict au procès de Guy Turcotte, en juillet 2011, l'avocate de 46 ans a souffert d'épuisement et a été mise en congé de maladie. De plus, des problèmes personnels l'ont précipitée dans la dépression.

Lors de sa comparution en juin dernier, Claudia Carbonneau avait pu reprendre sa liberté à condition d'aller habiter dans un centre d'aide.

La poursuite, qui était représentée par un procureur de la Couronne fédérale pour assurer la plus grande transparence, a annoncé mardi que le plaignant dans cette affaire ne souhaitait plus témoigner contre l'accusée, laissant peu d'options au tribunal.

Devant l'absence de preuve, le juge a prononcé l'acquittement de l'avocate.

Un texte d'Isabelle Richer