Demandes de visas pour le Canada : les renseignements pourront être utilisés par d'autres pays

Immigration Immigration (archives)

Une nouvelle entente permettra aux États-Unis de partager, avec un pays tiers, des informations biométriques sur des demandeurs de visa pour le Canada.

Ainsi, les empreintes digitales et la photo d'un demandeur de visa qui souhaite visiter, étudier ou travailler au Canada pourraient être communiquées à Washington, qui pourrait à son tour les fournir à un autre pays afin de vérifier l'identité de cette personne.

Le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada a déjà soulevé des préoccupations quant à la possibilité que de tels renseignements personnels fournis par le Canada aboutissent dans des pays qui font piètre figure au chapitre des droits de la personne, mettant en danger le demandeur de visa ou des membres de sa famille.

En signant officiellement cette entente de partage d'informations, jeudi à Ottawa, le ministre de l'Immigration, Jason Kenney, et l'ambassadeur américain au Canada, David Jacobson, ont assuré que les renseignements personnels seraient manipulés avec soin de façon à respecter la vie privée.

Cette entente, qui touchera les ressortissants de 29 pays qui doivent demander un visa pour entrer au Canada, s'inscrit dans un accord plus large sur le « périmètre de sécurité », ratifié l'an dernier entre Ottawa et Washington. Cette entente vise à renforcer la sécurité continentale tout en accélérant le passage des produits et des personnes au 49e parallèle.


Facebook