209 médecins applaudissent la taxation du tabac

cigarettes  Photo :  istock

Plus de 200 médecins québécois appuient le projet d'augmentation de taxes sur le tabac et dénoncent le discours économique voulant qu'il faille conserver un taux de taxation inférieur pour éviter de provoquer une augmentation de la contrebande.

Dans une lettre ouverte envoyée aux médias, 209 médecins québécois soutiennent que cette politique contenue dans le premier budget du gouvernement de Pauline Marois constitue une mesure efficace pour combattre le tabagisme.

Ils estiment qu'elle contribuera à améliorer la santé des Québécois tout en contribuant à diminuer les coûts sociaux associés au tabagisme.

La lutte contre le tabagisme ne doit pas céder le pas à la logique économique, selon les médecins. La contrebande ne doit pas prendre la lutte contre le tabagisme en otage, insiste-t-il.

« De notre perspective, la priorité gouvernementale devrait toujours favoriser la protection de la vie de nos citoyens avant tout intérêt économique. » — Le collectif de médecins

Les médecins appuient leur argument en citant la Banque mondiale : « si la contrebande constitue indéniablement un problème sérieux, ce n'est pas en réduisant les taxes ni en renonçant à les augmenter qu'il convient de réagir, mais en réprimant la criminalité ».

Les médecins citent des chercheurs de Santé Canada qui soutiennent que les baisses de taxes des années 1990 ont provoqué la mort de quelque 40 000 personnes au pays.