Recours collectif : Danone paiera 1,7 million de dollars et modifiera ses étiquettes

Le produit Activia de Danone Le produit Activia de Danone  Photo :  PC/M. Spencer Green

La division canadienne du producteur de yogourt Danone a accepté de régler à l'amiable un recours collectif qui remettait en question des affirmations concernant les propriétés de deux de ses principaux produits en matière de santé.

Le recours, intenté en octobre 2009, doutait de la manière dont Danone mettait en marché ses produits Activia et ses boissons probiotiques DanActive.

Au dire de la plaignante principale Emmanuelle Sonego, les produits n'aident pas à assurer une digestion régulière, ni à renforcer le système immunitaire.

L'entreprise a accepté de payer 1,7 million de dollars, ou de 15 $ à 50 $ par plaignant, aux gens qui ont acheté ces produits entre le 1er avril 2009 et le 6 novembre 2012.

L'entente doit encore être approuvée par la Cour supérieure du Québec lors d'une audience prévue le 6 novembre.

Danone défend toujours ses produits et dit ne rien avoir à se reprocher, mais a accepté de retravailler les inscriptions des étiquettes des produits contestés.

Selon la porte-parole Anne-Julie Maltais, des phrases telles que « cliniquement prouvé » seront adoucies pour ressembler plutôt à « des études cliniques démontrent que... ».

Les avocats représentant les plaignants dans le cadre du recours collectif n'ont pas immédiatement répondu à une demande de commentaires.

Des documents concernant l'entente précisent que les requérants peuvent recevoir jusqu'à 50 $ de la part de Danone s'ils peuvent présenter une preuve d'achat.

Sans ces factures ou d'autres documents, le dédommagement ne dépassera pas 15 $. Mme Sonego, pour sa part, recevra 5000 $.

En septembre 2009, la branche américaine de Danone avait accepté de verser 35 millions de dollars américains, ou jusqu'à 100 $ américains par plaignant, à ses clients américains.

La compagnie avait là aussi nié avoir effectué de la fausse représentation, mais a modifié ses étiquettes.