Sida : sur les traces d’une pandémie

Une fillette de 2 ans née avec le VIH serait guérie 

Radio-Canada avec Agence France-Presse et Reuters
Enfant guérie du sida?

Une petite fille du Mississippi née avec le VIH transmis par sa mère serait en quelque sorte guérie, grâce à un traitement précoce commencé dès sa naissance.

Cette possible percée majeure a été annoncée dimanche par une équipe de virologues américains lors d'un congrès à Atlanta. Selon la Dre Deborah Persaud, du Centre hospitalier universitaire Johns Hopkins à Baltimore, une thérapie antirétrovirale entreprise très tôt chez les nouveau-nés pourrait permettre d'obtenir une très longue rémission sans médicaments.

L'enfant, qui a maintenant 2 ans et demi, ne prend plus de médicament, et le virus est progressivement devenu indétectable 29 jours après sa naissance. Il s'agit d'une guérison fonctionnelle, ce qui signifie que le système immunitaire de l'organisme du patient parvient à contrôler le virus sans traitement. Le virus n'est pas éradiqué, mais sa présence est tellement faible qu'elle devient indétectable.

Traitement intensif

La fillette, dont la mère est une séropositive non traitée, a reçu une trithérapie intensive quelques heures seulement après sa naissance. Le bébé a également été traité régulièrement pendant 18 mois. La mère et son enfant ont ensuite disparu pendant quelques mois. À son retour, les examens n'ont pas permis de détecter la présence du VIH dans l'organisme de la petite fille, alors âgée de plus de 2 ans.

Selon les chercheurs, le traitement extrêmement précoce a probablement rendu impossible la création de réservoirs viraux cachés, qui relancent ordinairement l'infection chez les patients lorsqu'ils arrêtent leur traitement, dans le corps de la jeune patiente.

Les chercheurs espèrent évidemment que cette percée permettra de mener à la guérison d'autres bébés atteints du sida avant leur naissance, mais des tests doivent être pratiqués avant de voir si la procédure peut être répétée.

De plus, les médecins prônent généralement le traitement de la mère, qui permet d'éviter la transmission du virus à l'enfant dans 98 % des cas.

Il s'agit du deuxième cas de guérison fonctionnelle du sida depuis celle de l'Américain Timothy Brown, en 2007, et du premier cas chez un nouveau-né.

Le patient de Berlin
En 2007, Timothy Brown a été déclaré guéri à la suite d'une greffe de moelle osseuse, reçue dans un hôpital de Berlin d'un donneur porteur d'une mutation génétique rare résistante à l'infection au VIH. M. Brown était porteur du VIH depuis 1995 et ne présente plus de signe d'infection depuis sa greffe.