Un implant restaure une partie de la vision à des aveugles

Radio-Canada avec Agence France-Presse
L'implant placé au niveau de la rétine L'implant placé au niveau de la rétine  Photo :  OPTOS

Des scientifiques allemands ont mis au point un système d'implants électroniques capable de redonner une vision partielle à des personnes aveugles.

L'appareil placé au niveau de la rétine a été testé par la société Retina Implant AG et des chercheurs de l'Hôpital universitaire de l'œil à Tubingen, dans l'ouest de l'Allemagne, sur neuf personnes aveugles atteintes de rétinite pigmentaire.

Il s'agit d'un groupe de maladies génétiques affectant 1,5 million de personnes dans le monde, conduisant à la perte progressive de la vision et impliquant les cellules capables de capter la lumière au niveau de la rétine, située à l'arrière de l'œil.

Schéma, radiographie et photos montrant l'emplacement de l'implant, du câble et de l'appareillage Schéma, radiographie et photos montrant l'emplacement de l'implant, du câble et de l'appareillage  Photo :  The Royal Society

« Parmi les neuf patients, trois ont pu lire les lettres spontanément. Dans le cadre d'essais en laboratoire et en dehors, des patients ont aussi indiqué avoir été capables de reconnaître des visages, distinguer des objets comme des téléphones ou lire des panneaux sur les portes », affirme Retina Implant dans un communiqué.

Cette étude a été publiée mercredi dans la revue spécialisée britannique Proceedings of the Royal Society B.

L'implant inséré au niveau de la rétine se compose d'une petite puce de 3 mm de large sensible à la lumière, capable d'envoyer des signaux, correspondant à l'image formée au fond de l'oeil, au nerf optique qui se situe derrière.

Il est alimenté par un mince câble connecté à un petit appareillage placé sous un pli de peau derrière l'oreille utilisant une technologie sans fil externe.

Pour un des neuf patients allemands, l'expérience a dû être abandonnée, car le nerf optique a été « touché » par une extrémité de l'implant lors de l'opération.

Chez un autre, un saignement dans la zone de l'implant s'est accompagné d'une hausse de la pression oculaire qui a dû être traitée par médicaments. Mais l'expérience a pu se poursuivre avec de « très bons résultats » ensuite.

L'essai montre globalement que l'implant « peut restaurer une vision utile pour la vie de tous les jours chez au moins les deux tiers des patients aveugles testés », selon l'article.

Un essai plus large avec la même technologie a démarré à Oxford, Hong Kong, Londres et Budapest.

Cette annonce intervient peu de temps après que l'Agence américaine du médicament, la Food and Drug Administration, eut approuvé la commercialisation du tout premier œil bionique disponible, Argus 2, qui bénéficie déjà d'une approbation en Europe et qui coûte 73 000 euros (99 000 $).

Ce système, qui a été greffé sur une soixantaine d'aveugles souffrant d'une rétinopathie pigmentaire, mis au point par la société californienne Second Sight Medical Products, est composé d'un implant rétinien et d'une paire de lunettes équipées d'une caméra miniature.

En complément

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.