Les accidents routiers plus fatals pour les obèses

Radio-Canada avec Agence France-Presse
Un conducteur obèse  Photo :  iStockphoto

Les conducteurs obèses sont plus susceptibles de mourir lors d'une collision sur la route par rapport aux personnes de poids normal, montre une étude américaine.

Le Dr Thomas Rice, de l'Université de Californie à Berkekey, et son collègue Motao Zhu, de l'Université West Virginia, ont analysé les données de l'un des systèmes nationaux américains d'enregistrement des accidents de la route dans lequel sont répertoriées 57 000 collisions. Ils ont concentré leur analyse sur les accidents entre voitures où l'impact a entraîné la mort d'au moins un conducteur.

Leurs travaux montrent que plus le conducteur est obèse, plus le risque de décès s'accroît en cas d'accident par collision entre voitures.

Les auteurs expliquent ce risque accru par la moins bonne santé des personnes en surpoids, mais également par un moins bon fonctionnement du mécanisme des ceintures de sécurité pour les obèses.

« L'analyse a montré que le risque de décès augmentait avec l'obésité du conducteur, selon la classification de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui classe l'obésité du niveau I au niveau III. » — Étude

Ainsi, au niveau I d'obésité, les conducteurs ont 21 % de risque en plus de mourir dans un accident par collision par rapport aux conducteurs de poids normal. Au niveau II, le risque supplémentaire est de 51 % et au niveau III, le risque est 80 % plus élevé.

Les hommes très maigres courent également des risques. La recherche montre que les hommes en sous-poids sont aussi plus susceptibles de mourir dans une collision par rapport aux conducteurs de poids normal, avec un risque accru de 19 %.

Le saviez-vous?

Des simulations de collisions réalisées sur des cadavres humains ont montré que les ceintures de sécurité étaient moins efficaces pour maintenir le corps des personnes obèses contre le siège en raison des tissus mous supplémentaires dans le ventre.

Les auteurs concluent que les voitures sont peut-être bien conçues pour protéger des occupants de poids normal, mais qu'elles sont déficientes pour les occupants en surpoids ou obèses.

Cette étude est publiée dans le Emergency Medicine Journal.

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook