Des plantes qui fleurissent plus tôt

Les tulipes pointent déjà, en raison du temps particulièrement doux.

Les plantes fleurissent presque un mois plus tôt qu'il y a 100 ans dans le nord-est des États-Unis, ont démontré des biologistes américains.

Les périodes de floraison des plantes sont bien documentées. Des dizaines d'études ont été réalisées sur le sujet. Elles montrent que les périodes de floraison de nombreuses plantes printanières se produisent plus tôt en raison des changements climatiques.

La chercheuse Elizabeth R. Ellwood de l'Université de Boston et ses collègues ont comparé les enregistrements de floraison au XIXe siècle avec ceux de 2010 et de 2012, deux des printemps les plus chauds enregistrés ces dernières années, afin de mieux mesurer l'adaptation des plantes des climats tempérés aux changements.

Ils ont réussi à établir qu'à chaque degré Celsius d'augmentation de la température printanière, la floraison avait lieu 4,1 jours plus tôt.

Ces résultats démontrent, selon les chercheurs, que de nombreuses espèces de plantes des climats tempérés n'ont pas encore montré des signes de contraintes physiologiques dans le contexte du changement climatique.

Le détail de ces travaux est publié dans la revue PLoS ONE.

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.