Faire des saumons avec des truites

Radio-Canada avec Agence France-Presse
La tête d'un saumon  Photo :  iStockphoto

Une variété de saumon a été créée en transformant les cellules reproductrices de truites arc-en-ciel, ont annoncé des généticiens japonais.

Le Pr Goro Yoshizaki et ses collègues de l'Université de Sciences et Technologies maritimes de Tokyo estiment que leur nouvelle technique pourra éventuellement aider à protéger des espèces halieutiques menacées d'extinction.

« Cette méthode est complète et nous pouvons recréer des spermatozoïdes, des oeufs et des saumons à tout moment. » — Goro Yoshizaki

Explications


La méthode est assez simple. Les chercheurs ont gelé les testicules du saumon Yamame puis ont extrait des cellules germinales primordiales pour les implanter dans une truite arc-en-ciel.


Ces cellules, appelées spermatogonies primitives, se combinent avec celles de la truite pour générer des spermatozoïdes chez les mâles et des ovules viables et pleinement fonctionnels chez les femelles.


Ensuite, les ovules et les spermatozoïdes peuvent être fusionnés in vitro pour produire un saumon Yamame parfaitement sain.


Nous avons aussi vérifié que cette technologie fonctionne également avec le poisson-globe, le célèbre fugu très apprécié des gourmets japonais, mais dont une substance mortelle doit être extraite auparavant par un spécialiste.


Le scientifique a déjà lancé un projet visant à conserver les espèces de poissons menacées. Il estime que sa technique pourrait peut-être s'appliquer aux mammifères ou aux reptiles. L'un des obstacles possibles : les ensembles de gènes sont très différents entre les mâles et les femelles chez ces animaux.


Le détail de cette étude est publié dans les annales de l'académie américaine des sciences (PNAS).

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.