Mission espace

Chris Hadfield arrive à la SSI

Chris Hadfield lors de son arrivée dans la SSI. Chris Hadfield lors de son arrivée dans la SSI.  Photo :  NASA

L'astronaute canadien Chris Hadfield et ses deux collègues, qui avaient décollé du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan, mercredi, à bord d'une capsule Soyouz, sont arrivés à destination.

Deux jours ont donc été nécessaires au trio pour se rendre à la Station spatiale internationale.

Les deux équipages. Chris Hadfield se trouve en bas à gauche. Les deux équipages. Chris Hadfield se trouve en bas à gauche.

M. Hadfield, l'Américain Tom Marshburn et le Russe Roman Romanenk ont accompli en matinée vendredi la délicate tâche d'amarrage de la capsule à la SSI en collaboration avec l'équipage de la station. Ils ont ensuite pu y pénétrer et saluer leurs nouveaux colocataires.

À l'ouverture du sas entre les deux vaisseaux, ils ont été accueillis dans l'avant-poste orbital par l'équipage de l'Expedition 34 : l'Américain Kevin Ford et les Russes Oleg Novitskiy et Evgeny Tarelkin.

Consulter notre dossier Mission espace consacré à Chris Hadfield.

Le Canadien entame ainsi une mission historique de cinq mois au cours de laquelle il deviendra le premier Canadien à prendre les commandes de la SSI.

Pendant les trois premiers mois de sa mission, Hadfield agira en tant qu'ingénieur de bord de la station.

Puis, en mars 2013, il remplacera Kevin Ford aux commandes de la SSI pour une période de 3 mois. Il deviendra à ce moment le commandant de la mission 35.

Il s'agira seulement de la deuxième fois, après la mission 21 en 2009 dirigée par l'Européen Frank De Winne, que la station est dirigée par un astronaute autre qu'un Américain ou un Russe.

Le saviez-vous?

La capsule Soyouz est dérivée du véhicule qui est utilisé depuis 1967 par l'Union soviétique, puis par la Russie. C'est le seul véhicule qui peut emmener des astronautes jusqu'à la station spatiale depuis le retrait de la navette spatiale américaine. La fusée s'est envolée du même pas de tir que celui utilisé par le légendaire Iouri Gagarine lors du premier vol orbital habité en 1961.

En complément

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook