Des milliers d'insectes dans vos sapins

Radio-Canada avec Agence France-Presse
On retrouverait des milliers d'insectes dans les sapins de Noël naturels. On retrouverait des milliers d'insectes dans les sapins de Noël naturels.  Photo :  IS/iStock

Des recherches montrent que jusqu'à 25 000 insectes et araignées microscopiques sont tapis dans les sapins et n'attendent que la chaleur des foyers pour se réveiller.

Selon l'Université de Bergen, en Norvège, des collemboles, psocoptères, acariens, papillons de nuit, araignées et autres bestioles hibernent sur les sapins.

« Habituellement, ils vident leur corps de leurs fluides et sont complètement inactifs. Mais ils se réveillent lorsque l'arbre se retrouve au chaud dans le salon. En sentant cette chaleur et la lumière, ils croient que le printemps est de retour et reviennent à la vie », explique dans un communiqué Bjarte Jordal, spécialiste des insectes.

L'université norvégienne se fait toutefois rassurante : ceux qui décident d'orner leur salon d'un sapin naturel pour Noël n'ont pas à craindre la présence de ces bestioles. Elles sont pour la plupart invisibles à l'œil nu et restent sagement dans le sapin où elles avaient trouvé refuge pour l'hiver.

En fait, la majorité de ces insectes ne peuvent vivre que dans le sapin. Comme ils ne peuvent se nourrir sur le nombre limité de plantes que l'on retrouve normalement dans les maisons, les insectes vont rapidement sécher et mourir.

Selon M. Jordal, pour déceler la présence de ces insectes, il faudrait secouer vigoureusement de sapin au-dessus d'un drap blanc. De plus, il précise qu'ils ne présentent aucun danger pour les invités du réveillon ou les meubles de la maison.

Le spécialiste des insectes ne croit par ailleurs pas que les insectes présents dans les sapins puissent causer des réactions allergiques, à moins de cas exceptionnels. « Mais évidemment, s'il devait y avoir un nombre extrême d'acariens dans un arbre, des personnes souffrant d'allergies sévères pourraient avoir des réactions », dit-il.

« Il ne faut pas perdre de vue qu'il y a plein d'insectes et de petites bêtes dans les plantes en pot qu'on trouve dans la plupart des foyers », ajoute le chercheur, précisant que le même phénomène se produit pour les sapins, qui transportent avec eux une partie de la nature.

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.