Mon beau sapin, roi des forêts depuis des millions d'années

Des sapins  Photo :  iStockphoto

Le sapin, l'épinette et le pin n'ont connu aucun grand changement sur le plan génétique depuis plus de 100 millions d'années, montre une étude conjointe de l'Université Laval et du Service canadien des forêts.

Le Pr Jean Bousquet et ses collègues affirment que les résultats de leurs travaux confirment en quelque sorte la ressemblance observée entre les conifères actuels et les fossiles qui datent de l'époque des dinosaures.

Pour en arriver à cette constatation, les auteurs de ces travaux publiés dans la revue BMC Biology ont analysé le génome des conifères et l'ont comparé à la macrostructure du génome de 157 familles de gènes présents à la fois chez les conifères et chez les plantes à fleurs. Ces végétaux sont issus du même ancêtre, mais ont divergé il y a quelque 300 millions d'années.

Les analyses montrent que le génome des conifères est demeuré particulièrement stable, alors que celui des plantes à fleurs a connu d'importants bouleversements pendant 100 millions d'années.

« Les conifères semblent avoir atteint très tôt un équilibre avec leur milieu. Aujourd'hui encore, sans artifices, ils connaissent du succès sur une grande partie de la planète, surtout là où il fait froid. À l'opposé, les plantes à fleurs sont engagées dans une course pour la survie et la reproduction qui fait peser sur elles de fortes pressions évolutives. » — Pr Jean Bousquet

Le saviez-vous ?

La Terre abrite 600 espèces de conifères et plus de 400 000 espèces de plantes à fleurs.

Facebook