Mission espace

Makémaké dans les télescopes

Vue d'artiste de la surface de la planète naine Makémaké Vue d'artiste de la surface de la planète naine Makémaké  Photo :  ESO/L. Calçada/Nick Risinger

La planète naine Makémaké, ce monde glacial à la frontière du Système solaire, a révélé quelques secrets alors qu'elle passait devant une étoile lointaine qui occultait sa lumière.

Des astronomes ont utilisé trois télescopes de l'Observatoire européen austral au Chili pour scruter la planète naine tandis qu'elle passait devant une faible étoile de la constellation de la Chevelure de Bérénice.

L'événement, qui s'est déroulé le 23 avril 2011, a été suivi par 16 télescopes d'Amérique du Sud. Sept d'entre eux ont enregistré l'extinction, pendant plus d'une minute, de la lumière de l'étoile en arrière-plan.

Les nouvelles observations ont permis d'établir que Makémaké n‘était pas entourée d'une atmosphère comme les scientifiques le pensaient en raison de ses similitudes avec Pluton.

« Lorsque Makémaké passe devant l'étoile et occulte sa lumière, l'étoile disparaît et réapparaît de manière très abrupte, au lieu de s'estomper et de se rallumer progressivement. Cela signifie que la petite planète naine n'a pas d'atmosphère significative. » — José Luis Ortiz, Instituto de Astrofísica de Andalucía

Le saviez-vous?

Makémaké est l'une des cinq planètes naines reconnues par l'Union astronomique internationale. Les autres sont Cérès, Pluton, Haumea et Éris.

En outre, sa taille est environ équivalente aux deux tiers de celle de Pluton.

Son voyage autour du Soleil se trouve sur une trajectoire située au-delà de celle de Pluton, mais néanmoins plus proche du Soleil que celle d'Eris, la planète naine connue la plus massive du Système solaire.

Les nouvelles observations ont également permis aux astronomes de mesurer le taux de lumière solaire réfléchie par la surface de Makémaké appelé albédo. L'albédo de Makémaké, à environ 0,77, est comparable à celui de la neige sale, plus haut que celui de Pluton, mais plus bas que celui d'Eris.

« Pluton, Eris et Makémaké font partie des exemples les plus gros des nombreux corps glacés en orbite à grande distance autour du Soleil. » — José Luis Ortiz

Le saviez-vous?

Makémaké était initialement appelée 2005 FY9. Elle a été découverte quelques jours après Pâques en mars 2005, et a de ce fait été surnommée de manière informelle en anglais easterbunny, c'est-à-dire lapin de Pâques. En juillet 2008, elle a reçu le nom officiel de Makémaké, qui est le créateur de l'humanité et le dieu de la fertilité dans les mythes des aborigènes de l'Île de Pâques.

Facebook