Un verre de trop pour le QI de bébé

Un verre de vin  Photo :  iStockphoto

Les femmes enceintes qui boivent un à deux verres de vin par semaine influent négativement sur le quotient intellectuel de leurs enfants à naître, affirment des chercheurs britanniques.

La chercheuse Sarah Lewis et ses collègues des universités Oxford et Bristol ont analysé les tests de quotient intellectuel de 4000 jeunes de 8 ans en fonction de la consommation d'alcool de leur mère.

Ils ont découvert que même une consommation modérée d'alcool, d'une à 6 unités par semaine, avait un effet sur le QI de l'enfant.

Les auteurs de ces travaux publiés dans la revue PLoS One expliquent que même si ces effets sont légers, ils renforcent l'idée selon laquelle il vaut mieux ne pas boire d'alcool durant la grossesse.

De nombreuses études ont été menées afin d'établir les risques d'une faible consommation d'alcool pendant la grossesse, mais les résultats restent contradictoires à ce jour. Par exemple, en 2010, une autre recherche britannique montrait qu'une légère consommation d'alcool ne nuisait pas au développement de l'enfant.

La difficulté d'établir clairement une relation entre les deux phénomènes vient du fait que d'autres facteurs peuvent aussi avoir un effet, comme l'âge et l'éducation.

Toutefois, dans cette étude, les chercheurs affirment être parvenus à éliminer l'influence des gènes liés au style de vie et à la sociabilité dans leur analyse.

Ils conviennent cependant ne pas être parvenus à établir un lien clair de cause à effet.

Le saviez-vous?

Environ 390 000 enfants naîtront au Canada en 2012.

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.