Une quatrième planète autour de l'étoile HR 8799

HR 8799 et ses quatre planètes Une image de HR 8799e, obtenue grâce au télescope Keck et raffinée avec le système d'optique adaptative du CNRC, qui montre les quatre planètes confirmées.  Photo :  IHA-CNRC, C. Marois

Une nouvelle planète rejoint les trois qui figuraient sur les premières images prises en 2008 d'un système planétaire gravitant autour d'une autre étoile que le Soleil. L'exoplanète géante HR 8799e tourne autour de l'étoile HR 8799, située à environ 129 années-lumière de la Terre et à peine visible à l'oeil nu.

Un système planétaire L'étoile HR 8799 est visible à l'oeil nu  Photo :  CNRC

L'un des chercheurs qui a fait cette découverte est l'astronome Christian Marois du Conseil national de recherches du Canada, qui, avec les chercheurs québécois David Lafrenière et René Doyon, avait été le premier à photographier un système solaire multiple autre que le nôtre.

Le trio avait d'ailleurs reçu le prix du Scientifique de l'année 2008 de Radio-Canada.

La récente observation

Les quatre planètes qui orbitent autour de HR 8799 ont à peu près la même taille et leur masse équivaut à cinq à sept fois celle de Jupiter, la plus grosse planète du système solaire.

HR 8799e est celle qui se trouve le plus près de l'étoile. Si elle tournait autour du Soleil, elle se retrouverait quelque part entre Saturne et Uranus.

Selon Christian Marois, les photos de la nouvelle planète marquent le point culminant de dix années d'innovations en recherche d'exoplanètes. Ces progrès permettent, selon lui, d'optimiser chaque aspect de l'observation et de l'analyse.

« Comparativement à ce qui était réalisable auparavant, on peut désormais détecter des planètes plus près que jamais de leur astre et de plus en plus éloignées du système solaire. » — Christian Marois

Les images de la quatrième planète ont été saisies à l'Observatoire W. M. Keck d'Hawaï et font l'objet d'un article dans le magazine Nature.

L'observation d'une quatrième planète géante autour de HR 8799 accentue davantage la ressemblance entre ce système planétaire et le nôtre, expliquent les chercheurs.

« Outre quatre planètes géantes, les deux systèmes possèdent deux ceintures de débris faites de petits corps rocheux ou glacés dans un amas de particules de poussière. » — Ben Zuckerman, UCLA.
Le système planétaire HR 8799 HR 8799  Photo :  Observatoire Gemini/Impression artistique

Le système de HR 8799 est en quelque sorte une version agrandie du système solaire, puisque la masse de son système planétaire est considérablement plus grande que celle du système solaire. Par exemple, combinées, les quatre géantes pourraient être vingt fois plus massives, tandis que les ceintures de débris sont beaucoup plus vastes que leurs contreparties solaires.

L'analyse des caractéristiques de HR 8799e ne sera pas facile, puisque la planète luit assez faiblement et tourne très près de son étoile.

Les chercheurs tentent actuellement de créer un nouvel instrument baptisé « imageur de planètes Gemini » qui sera ajouté à l'Observatoire Gemini et qui bloquera physiquement la lumière stellaire. Cette capacité permettra une meilleure détection et une caractérisation détaillée des planètes semblables à HR 8799e.

Cet imageur de planètes devrait être installé au télescope Gemini Sud, au Chili, à la fin de 2011.

Les scientifiques pensent que cet instrument mènera à de nombreuses découvertes importantes.

La semaine dernière, des astronomes européens ont annoncé avoir la détection d'une première exoplanète d'origine extragalactique.

Le saviez-vous?

Depuis 15 ans, les astronomes ont détecté près de 500 planètes en orbite autour d'étoiles dans notre voisinage cosmique.

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook