En route vers le télescope Hubble

Radio-Canada avec Agence France-Presse et Associated Press
atlantis-hubble  Photo :  AFP/NASA

La navette spatiale Atlantis a décollé lundi à 14 h 01 du cap Canaveral, en Floride, en direction du télescope spatial Hubble, en orbite terrestre à environ 560 km d'altitude.

La navette spatiale Atlantis a décollé de Floride en direction du télescope spatial Hubble pour une cinquième et dernière mission d'entretien de l'instrument en orbite terrestre depuis 1990.

Les deux fusées d'appoint se sont séparées comme prévu, deux minutes après le décollage, pour retomber dans l'Atlantique, où elles seront récupérées afin d'être réutilisées.

Cette cinquième et dernière visite d'entretien du télescope en fonction depuis 19 ans permettra d'augmenter sa puissance et de prolonger son fonctionnement d'au moins cinq ans.

Ainsi, Hubble sera pleinement opérationnel jusqu'à l'arrivée de son successeur en 2013, le télescope James Webb.

La mission

Trois des sept astronautes, dont le commandant de bord Scott Altlman, ont déjà effectué des missions d'entretien de Hubble.

Hubble-reparation La première mission d'entretien de Hubble, en 1993.  Photo :  NASA

L'équipage procédera à cinq sorties orbitales de 6,5 à 7 heures chacune durant cette mission de 11 jours.

Certaines tâches, comme le remplacement de petits circuits électroniques imprimés, nécessiteront une précision chirurgicale.

Les astronautes remplaceront aussi les six gyroscopes de Hubble (des appareils de stabilisation), ses batteries, sa protection thermique, ainsi que son système informatique de secours. Sa puissance sera également augmentée grâce à l'installation d'unspectromètre et d'une caméra à champ large.

Ces nouveaux instruments permettront à Hubble de remonter encore plus loin dans le temps pour se rapprocher de 600 à 500 millions d'années du Big Bang, contre près de 1 milliard d'années actuellement.

La navette doit revenir sur Terre le 22 mai en fin d'avant-midi.

Le saviez-vous?

Une navette de secours, Endeavour, a été placée sur un autre pas de tir du Centre Kennedy, prête à être lancée dans les sept jours avec un équipage de deux astronautes pour une éventuelle mission de secours.

En complément

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook