La myéline se dévoile

labo-microscope  Photo :  AFP/Sandy Huffaker

La médecine connaissait peu de chose sur la myéline, cette gaine protectrice qui isole et soutient les cellules nerveuses et dont la détérioration est impliquée dans l'apparition de maladies comme la sclérose en plaques.

Un mécanisme jugé essentiel au maintien de la structure normale de la myéline, la gaine protectrice qui isole et soutient les cellules nerveuses, est observé par des chercheurs montréalais.

Un mécanisme jugé essentiel au maintien de la structure normale de la myéline a été observé pour la première fois par des chercheurs montréalais.

Des équipes de l'Institut neurologique de Montréal, de l'Université McGill et de l'Université de Montréal ont déterminé le rôle joué par la protéine nétrine-1 dans le système nerveux adulte, alors qu'on estimait qu'elle jouait un rôle seulement dans le système nerveux en développement.

La nétrine-1 guide et oriente les axones, c'est-à-dire les prolongements des cellules nerveuses, vers leurs cibles. Les chercheurs ont constaté que bloquer la fonction de cette protéine et de l'un de ses récepteurs dans le tissu nerveux adulte cause la rupture de la myéline.

« C'est intéressant de réaliser que la nétrine-1 joue un rôle si vital dans le maintien de la structure de la myéline du système nerveux adulte. » — Pr Tim Kennedy

Cette nouvelle information permet une meilleure connaissance des processus impliqués dans l'apparition de maladies de démyélinisation progressive et aidera peut-être à mettre au point de nouvelles stratégies de traitement.

Ces travaux ont été financés par la Société canadienne de la sclérose en plaques et les Instituts de recherche en santé du Canada.

Les résultats complets sont publiés dans le Journal of Neuroscience.

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.

info en continu

mercredi 17 décembre

Facebook